Pêcher le bar à soutenir

Cette technique de pêche est très amusante et d’une redoutable efficacité. Malgré les difficultés que vous rencontrerez, elle vous apportera sûrement vos plus beaux spécimens et vos plus belles montées d’adrénaline. Il faut avant tout repérer les bons spots (épaves, hauts fonds, tombants) et bien connaître le comportement du bar dans votre région. Vous êtes prêts ? C’est parti !

Description

La pêche à soutenir est une technique de pêche de fond. Elle consiste à mettre un montage avec un plomb et un ou plusieurs hameçons qu’on laisse descendre. Une fois le montage au fond, on tend la ligne et on attend la touche en gardant la canne à la main. On peut pêcher avec différents appâts selon la morphologie du fond. Il faudra garder en tête qu’on propose toujours un appât que le bar est susceptible de trouver à l’endroit pêché (lançon sur un fond sableux, crevette sur un haut fond…).

Comme toutes les techniques de pêche à l’appât, il faut trouver le bon compromis entre discrétion et robustesse. Le bar aura le temps de faire le tour du montage avant de gober l’appât, il faut donc un maximum de discrétion.
Cette technique est très ludique, surtout si l’on pêche au lançon vif, car le pêcheur sent tout ce qu’il se passe en bas de sa ligne. Il peut sentir la nervosité du lançon si un bar rode autour et, selon le montage, il sent la moindre touche.
Cette technique peut se faire à la dérive ou au mouillage en fonction de l’endroit pêcher. Le placement du bateau par rapport au spot est essentiel et doit faire l’objet d’une attention particulière. L’appât doit passer au plus près des structures sans trop s’accrocher.

Vous l’aurez compris, le revers de la médaille est que, le bar étant très difficile, il faut lui proposer des montages parfaits avec des appâts bien vifs ou extrêmement frais. Les lançons sont particulièrement efficaces mais également assez difficile à prendre et à garder vivant. Cependant, une fois que vous aurez essayé cette technique, vous ne jurerez que par son efficacité.

Les montages étant assez longs et les bars pris avec cette technique pouvant être particulièrement gros, n'oubliez pas de prendre une épuisette!

Montage

Il vous faut un bas de ligne (1.5m) en fluorocarbone 35 centièmes auquel vous relierez un second bas de ligne plus fin (20 centièmes) d’une longueur d’environ 1m50 à l’aide d’un émerillon pater noster. A ce second bas de ligne, vous fixerez un plomb de 20 à 80 voire 100 grammes en fonction de la profondeur et du courant. Cela permettra de ne perdre que le plomb en cas d’accrochage.
Vous fixerez l’empile en fluorocarbone 35 centièmes avec un hameçon n°2 jusqu'à 2/0 (en fonction de la taille de l’appât) sur le troisième anneau du pater noster. Une empile longue sera plus discrète donc préférable (entre 1 et 2m). Le bar mord mieux lorsqu’il n’y a qu’une seule empile bien présentée.

Un dessin du montage sera bientôt disponible.

À la Une en ce moment:


PAFEX, découvrez les épuisettes ultra légères fabriquées en France

lire l'article

Appâts et eschage

Lançon
Pour attraper de gros bars, le meilleur appât est le lançon vivant. Ce petit poisson anguilliforme fait partie des mets favoris des gros bars. On le capture sur les plages, enfoui sous le sable lors des grandes marée à l’aide d’un râteau, d’une pelle retournée ou autre. On peut également le prendre au filet dans les bâches lors des grandes marées. Il se pêche également à la mitraillette, il faut alors repérer un ban ou tomber dessus.
Points forts :
- Sélectif → on n’attrape que des bars, et des gros
- Extrêmement attractif
- Eschage facile

Points faibles :
- Très difficile à trouver et à garder vivant
- Assez fragile sur l’hameçon

Eschage :
On pique le lançon entre les deux yeux, sur la lèvre inférieure ou par la queue. Le piquer entre les deux yeux réduit son espérance de vie dans l’eau.
On peut également faire un montage avec deux hameçons pour augmenter les chances de prise. Un piqué au niveau de la queue et l’autre au niveau de la lèvre inférieure (cela est conseillé).

Crevette grise ou bouquet
La crevette ou le bouquet sont des appâts de choix pour le bar, mais également pour la daurade. Une crevette vivante, bien présentée est une proie facile pour nos carnassiers. On peut la pêcher dans les bâches avec une épuisette pendant la marée basse, ou même directement au bord de la plage. Il faut faire attention à bien la garder vivante.

Points forts :
- Très attractive
- Facile à trouver
- Facile à escher

Points faibles :
- Très fragile
- Appât à garder bien vivant

Eschage :
La crevette s’esche très facilement, on la pique par la queue. Il faut cependant en avoir une bonne provision.

Matériel

Canne
Il vous faudra une canne relativement courte d’une puissance d’environ 50-150g. La taille recommandée varie entre 2.20m et 2.60m.

Moulinet
Les moulinets recommandés pour ce genre de pêche sont des moulinets de mer à tambour fixe, d’une puissance de 4000. Il faudra privilégier un moulinet résistant mais léger puisque vous tiendrez la canne tout du long de la partie de pêche.

Fil
Moulinet garni de tresse entre 13 et 15 centièmes.
Le bas de ligne en fluorocarbone comprendra deux parties. La première en 35 ou 40 centièmes et la seconde en 20 centièmes afin de ne perdre que le plomb si ce dernier s’accroche.

commentaires

1 commentaire

Momo
Le 29/11/2018 à 12:52
Top cet article! J'en ai pris un de 2 kil au lançon dans la manche comme ca!
 
Laissez un commentaire (1)
Inscrivez-vous o{oru connectez-vous pour poster un commentaire.

On a essayé pour vous

Nouveaux combinés GPS GP18 et GP19 FURUNO : pensés pour les pêcheurs !

A l’occasion du Grand Pavois Fishing, le leader mondial de l’électronique de navigation propose des packs « sportfishing » comprenant les nouveaux combinés GPS GP1871F et GP1971F : des solutions abordables...

Comment assurer son matériel de pêche ?

Cet été, le Cabinet ADAM Assureur Maritime et ComptoirDesPêcheurs.com vous proposent une assurance sur mesure pour protéger votre matériel de pêche contre les accidents ou les vols !...

Nouveau Mercury Racing 450 V8 : le moteurs hors-bord le plus puissant du marché !

Présenté pour la première fois en France au Grand Pavois de la Rochelle en 2019, le plus puissant moteur hors-bord de Mercury risque de faire du bruit !...

GlobeXplorer : découvrez les tablettes tactiles ultra robustes compatibles avec Navionics !

Entreprise Française réputée dans les GPS de voyage mais aussi dans l’industrie, GlobeXplorer développe depuis 2005 des solutions pour faciliter vos déplacements en mer et à terre. Les tablettes GlobeXplorer ultra...

Profitez de l'été : achetez une annexe à petit prix !

Jusqu'au 30 septembre 2019 profitez de remises exceptionnelles sur une sélection d'annexes Quicksilver ! Bénéficiez de la qualité irréprochables d'un constructeur naval reconnu pour un prix imbattable !...

Le meilleur leurre pour pêcher les sparidés ?

À mi-chemin entre le jig et l’Inchiku, la Candy Shrimp développée en France par Fiiish est un leurre destiné à la pêche des sparidés : simple d’utilisation et facile à apprivoiser,...

Équipe de France Féminine : Un premier titre mondial !

Cocorico ! L'équipe de France Féminine Carpe a brillée au premier championnat du monde féminin organisé en France. Les filles se sont mesurées à des compétitrices redoutables venues des 4 coins...