Pêcher le mulet au leurre

Pêcher le mulet au leurre n’était autrefois pas facile. Maintenant grâce aux progrès techniques, ce type de pêche est désormais possible. Vous pourrez consulter cet article afin de connaître les différentes subtilité de cette pêche.

Introduction

Malgré ses ressemblances avec le bar, le mulet n’était pas aussi aisé à attraper, et laissait certains pêcheurs repartir bredouilles. En effet, le problème résidait dans le fait qu’il n’est pas un poisson carnassier, et donc peu intéressé par les leurres traditionnels. Maintenant, la pêche au leurre est un domaine qui a connu et qui continue de suivre une évolution technologique frénétique (les fabricants de matériels répondent rapidement aux besoins des pêcheurs), ce qui permet de maintenant de pêcher “facilement” un mulet, ce qui était très dur, voire presque impossible il y a encore quelques années.

Pêche en pleine eau

Cette technique est principalement utilisée en zone portuaire, où on pourra travailler sans plomber sur les mulets repérés en surface ; étant généralement attirés par de la nourriture à la dérive, il sera possible d’utiliser du pain pour les appâter (le pain les fait entrer dans une agitation qui rompt leur méfiance). Il faudra laisser le mulet gober le leurre pour pouvoir le pêcher de cette manière. Pour remplacer le pain, vous pourrez utiliser le Grassminnow SS blanc d’écogear.

Il faut donc lancer sa ligne à proximité du secteur où se trouvent les mulets, et ramener son leurre avec des petites tirées lentes (de quoi faire travailler la queue du leurre). Le mulet va s’approcher (les vibrations du leurre l’attire), il faudra stopper toute vibration qui le ferait fuir. Vient ensuite une étape délicate, à savoir percevoir la touche, qui sera très fine à la différence du bar. La clé de cette pêche réside dans la discrétion (dès qu’il se sent menacé ou qu’il se rend compte du leurre, il le recrache avant que vous ayez le temps de le voir) et l’observation, qui menée à bien permettra de détecter la touche (une méthode simple recommande de la détecter à la vue, c’est-à-dire qu’au moment où l’on voit l’engammage, on ferre).

À la une en ce moment:

Quels sont les tablettes adaptées à la cartographie maritime les plus résistante du marché ?

lire l'article

Pêche à gratter

Cette technique sera conseillée pour la pêche en estuaire, ou sur la laisse de mer.
Il faudra utiliser une petite tête plombée garnie d’un petit leurre qui imitera par exemple des insectes comme les puces de mer (leurre minitank), ou un petit ver (Straw Tail Aqua par exemple). Pour animer le leurre, il faudra lui faire faire de petits déplacements et des vibrations sur place. Comme pour la pêche en pleine eau, la touche va être difficile à détecter, la présence de la tête plombée va réduire le délai de garde en bouche et cela pourra affecter votre observation de l’engammage.

Matériel

Canne :
Préférez une canne légère pour ce type de pêche (une 2-7 grammes par exemple), votre pêche ne sera que plus efficace (vous devrez pêcher avec des leurres souples minuscules, souvent sans plomb). Il faudra néanmoins avoir une canne avec assez de puissance, certains spécimens de mulet peuvent se montrer récalcitrants, mieux vaut avoir de quoi les fatiguer.

Moulinet :
Il est conseillé aux moins expérimentés d’utiliser au début un moulinet 2000, le moulinet 1000 sera surtout prisé par les confirmées, pour mieux équilibrer canne et moulinet. Le moulinet doit être équipé de tresses fines (10cm max) afin de pouvoir lancer sans problème de tous petits leurres. Cette tresse va donner plus de précision dans le maniement du leurre, et plus de puissance lors du ferrage (les mulets ont une bouche dure).

Leurres :
Le mulet se nourrit principalement d’asticots, d’insectes, et de pain sur les secteurs dans lesquels il est aisé de le trouver, ce qui orientera donc directement le choix des leurres. Comme précisé au dessus, vous pourrez vous munir du Grassminnow SS d’ écogear, du minitank ou du Straw Tail Aqua, beaucoup d’autres leurres pourront bien sûr faire l’affaire.

Montage

Vous pourrez utiliser un hameçon monté directement pour les pêches en surface, ou une tête plombée pas trop lourde (pour les pêches à gratter).

Laissez un commentaire (0)
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour poster un commentaire.

On a essayé pour vous

Profitez de l'été : achetez une annexe à petit prix !

Jusqu'au 30 septembre 2019 profitez de remises exceptionnelles sur une sélection d'annexes Quicksilver ! Bénéficiez de la qualité irréprochables d'un constructeur naval reconnu pour un prix imbattable !...

Le meilleur leurre pour pêcher les sparidés ?

À mi-chemin entre le jig et l’Inchiku, la Candy Shrimp développée en France par Fiiish est un leurre destiné à la pêche des sparidés : simple d’utilisation et facile à apprivoiser,...

Cadeau : Votre été COOL avec les accessoires Dometic offerts !

Pour célébrer l’Eté, Dometic vous offre des accessoires à clipser sur l’une des glacières de la gamme Cool ICE CI pour profiter des beaux jours en toute sérénité !...

Comment assurer son matériel de pêche ?

Cet été, le Cabinet ADAM Assureur Maritime et ComptoirDesPêcheurs.com vous proposent une assurance sur mesure pour protéger votre matériel de pêche contre les accidents ou les vols !...

GlobeXplorer : découvrez les tablettes tactiles ultra robustes compatibles avec Navionics !

Entreprise Française réputée dans les GPS de voyage mais aussi dans l’industrie, GlobeXplorer développe depuis 2005 des solutions pour faciliter vos déplacements en mer et à terre. Les tablettes GlobeXplorer ultra...

Des moteurs transportables à prix canon avec financement dans le réseau Mercury

2019 est une année importante pour Mercury Marine qui célèbre ses 80 ans. Alors, pour marquer le coup, la filiale française basée à La Rochelle lance de belles opérations....

PAFEX : découvrez les épuisettes fabriquées en France depuis plus de 40 ans !

Le légendaire fabricant Français ne s’est jamais porté aussi bien depuis 1978. A l’occasion du salon EFTTEX, nous avons eu l’occasion de prendre en main et d’essayer différentes gammes d’épuisettes qui...