Pêcher le bar à la mouche

La truite et le saumon ne sont pas les seules espèces à pouvoir se prendre à la mouche. Bien au contraire, de nombreuses espèce marine, dont le bar ou même l’espadon peuvent se prendre avec cette technique. Voici ici les rudiments pour envisager une pêche complexe mais qui vaut le détour.

Description

La pêche à la mouche fait partie des techniques de pêche les plus subtiles et les plus agréables. Originellement, cette pêche était faite pour la truite, mais devant les combats que livraient ces dernières, les pêcheurs se sont dit qu’ils ne pouvaient pas ne pas essayer sur des espèces encore plus combatives.
Ce qui fait le charme de cette pêche c’est le travail effectué en amont pour pouvoir jouir d’un premier combat dont vous vous souviendrez toute votre vie. Un geste, une précision, une méticulosité dont vous devrez faire preuve à chaque instant pour prendre goût à une pêche artistique.

Je vous ai assez fait rêver ? Parlons un peu plus sérieusement. Cette technique de pêche limite les zones de prospection à la surface. Il faut donc connaître un spot ou vous savez que vos chances de prendre des bars en surface sont augmentées. Dans les casiers à huître ou bouchots par exemple mais également dans un endroit de votre connaissance.
Le geste ne s’apprend pas en lisant mon article, c’est pourquoi je vous conseille d’y aller avec un ami ou un guide qui saura vous donner les premiers éléments. Je vous conseille également de regarder des vidéos sur internet qui vous donneront les clés pour réussir. Ensuite, il faudra s’entrainer, dans son jardin, sur la plage ou depuis son bateau et répéter ces gestes.

Une fois que vous aurez appris ces gestes, vous pourrez ensuite placer vos mouches où vous le souhaitez et profiter de vos plus beaux combats.

Les mouches, comme les leurres s’animent de différentes façons. On peut les ramener en linéaire ou en tirées saccadées avec des pauses plus ou moins longues. Contrairement à la pêche au leurre, on n’anime pas le leurre avec le scion de la canne mais en tirant la soie à la main. C’est pour cela que la touche est d’autant plus amusante.
On peut également combattre le poisson en remontant le fil à la main ou alors utiliser le moulinet. Vous verrez cela de manière plus ou moins instinctive.

À la Une en ce moment:


Je pars en déplacement avec tout mon matériel de pêche : est-il possible de l'assurer ?

La réponse ici

Matériel :

Canne :
Un bon compromis pour commencer est une canne d’environ 9 pieds (2.7m). Les modèles mer sont en général plus rigide et permettent de lancer une soie et des mouches plus lourdes.
Si vous souhaitez la transporter facilement, ce qui est plus pratique, prenez une canne en 4 brins. Elle sera solide et aura peu de problèmes de désemboitement des brins.

Moulinet :
Le moulinet ne sert généralement qu’a enrouler la soie et le backing (nylon que l’on met après la soie pour les poissons déroulant plus de fil). En action de pêche, la soie est souvent aux pieds du pêcheur et on remonte le poisson à la main en tirant sur la soie. Il n’a donc pas une importance capitale. Cependant, si vous souhaitez pêcher de plus gros poissons ou si vous tomber sur de gros bars, il peut être utile d’avoir un frein de bonne qualité. Pour un débutant, un moulinet en plastique sera suffisant et n’aura pas de problème de rouille. Ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas rincer le matériel après utilisation.

La soie, le backing et le bas de ligne :
Le fil que l’on utilise pour la pêche à la mouche s’appelle la soie. A l’origine ce fil était constitué de vraie soie (certains pêcheurs l’utilisent encore) mais de nos jours, cela a été remplacé par du plastique.
Le diamètre et la résistance de la soie est normalisée et se calcule en grains. Cela correspond au poids des 30 premiers pieds de la soie (9,14m). Voici un tableau récapitulatif des différentes tailles :
Matériel :

Afin de pouvoir lancer convenablement, il est nécessaire que la soie soit adaptée à la puissance de la canne. Pour le bar, le numéro de la soie est compris entre 7 et 9.
Le backing, que l’on enroule avant la soie sur le moulinet peut être du fluorocarbone en 25 ou 30 centièmes.
Le bas de ligne pour la pêche à la mouche est constitué en fluorocarbone de plus en plus fin vers la mouche. Cela n’est pour autant pas indispensable. Pour pêcher convenablement, on peut utiliser du fluorocarbone 25 ou 30 centième.

Mouches :
Les mouches pour le bar sont en général plus grosses que celles utilisées pour la truite. On utilise le plus souvent des streamers (mouche constituée de plumes qui plongent plus ou moins profond selon le poids de leur tête plombée). On peut également utiliser des poppers adaptés, des fausses crevettes, crabes… Une variété infinie de formes et de coloris existe.

commentaires

1 commentaire

choupette
Le 30/06/2016 à 05:20
je serai pour 15 jours au camping de la Boutinardière à Pornic et souhaité connaitre un ou deux spots pour pratiquer la pêche du bar au fouet à vue .
 
Laissez un commentaire (1)
Inscrivez-vous o{oru connectez-vous pour poster un commentaire.

On a essayé pour vous

The Fisherman : découvrez le meilleur de la pêche dans un jeu vidéo !

La simulation de pêche qui a rassemblé plus de 400 000 fans de pêche à travers le monde est disponible dans sa version intégrale, sans microtransactions, sur PS4, Xbox One et...

World Carp Classic 2019 : Découvrez le parcours de l’équipe Dometic !

La « World Carp Classic » a eu lieu cette année en France à Madine du 23 au 28 septembre 2019. Elle réunissait des pêcheurs expérimentés venus du monde entier pour...

Découvrez les nouveautés Mercury Marine France 2019/2020

A l'occasion du Grand Pavois 2019 Mercury jouait à domicile puisque son siège français est situé à La Rochelle à quelques centaines de mètres du salon. Présent en force sur...

Découvrez le Grand Pavois Fishing avec SUZUKI MARINE en vidéo !

UN CONCEPT UNIQUE ! Ouvert aux marques de bateaux, de matériels de pêche, d'électronique, le Grand Pavois Fishing est une épreuve promotionnelle qui souhaite valoriser une pêche de loisirs dite sportive et...

Le secret pour pêcher des seiches et des calamars !

Vous avez décidé de capturer des calamars ou des seiches et le choix du leurre, calamarette ou turlutte vous turlupine ? C’est normal ! Les stars de l’automne n’attendent que vous,...

Étude innovante : la pêche récréative avec les scientifiques de STARESO

A travers son volet halieutique, STARESO collabore étroitement depuis 20 ans avec les pêcheurs, scientifiques et gestionnaires, au suivi des ressources de la pêche en Corse, incluant des études de la...

Nouveaux combinés FURUNO : pensés pour les pêcheurs !

A l’occasion du Grand Pavois Fishing, le leader mondial de l’électronique de navigation propose des packs « sportfishing » comprenant les nouveaux combinés GPS GP1871F et GP1971F : des solutions abordables...