Un permis de pêche en mer payant ?

Un permis de pêche en mer payant ?

La World Wild Fondation (pour), Le Comité National des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (pour) et la Fédération Française des Pêcheurs en Mer (contre) discutent actuellement d'une éventuelle réglementation de la Pêche Maritime de loisir en France Métropolitaine ... et de l'instauration d'un permis de pêche payant en mer.

Autour de la table : WWF France, CNPMEM, FFPM, FNPSA
Pour la FFPM : Simone FALCE & Sébastien BONNEL

Votre avis a de l'importance !

Objectifs de la réunion

La FFPM précise qu’il lui semblait nécessaire d’être présent pour connaître les véritables objectifs de WWF.

Les objectifs WWF, sont basés sur des velléités, datant de 10 ans, venant d’associations, en particulier de France Nature Environnement, et de la pêche professionnelle pour arriver à un cadre plus structurant de la pêche de loisir.

La FFPM soulève la difficulté d’un travail commun vu que toutes les fédérations ne sont pas autour de la table. Elle souligne aussi que l’Europe a reconnu que le poids économique pour les plaisanciers, était de 10 fois supérieur à celui des professionnels

Discussions lors de la réunion

WWF relève les impacts de la pêche de loisir, elle appuie que l’activité en plus de toucher des espèces ciblées peut toucher à des espèces vulnérables, requins, tortues, oiseaux, que la charte spécifiée une mise en place d’un carnet de pêche ou d’un permis mais que rien a été mis en place à ce jour.

La FFPM réagit sur le fait que les données énoncées entre autres pour la pêche du bar sont fausses, puisqu’il a été acté que les chiffres fournis par Ifremer étaient faux et surestimés, la FNPSA, précise que l’erreur se portait sur un multiple de 10 fois supérieur. WWF s’est basé sur les anciennes données
pour son PPT. Elle informe qu’un carnet de pêche avec déclaration volontaire est en projet.

WWF et CNPMEM, veut réglementer la pêche de loisir en mettant en place un permis payant, pour évaluer un stock, pour récupérer des informations, à l’exemple de la pêche d’eau douce, par une redevance pour entre autres la protection du milieu aquatique, et permettre la mise en place de contrôle par des agents assermentés par des associations ou fédérations

La FFPM souligne que la pêche de loisir lui semble déjà bien réglementée, et s’étonne que WWF ne s’en aperçoive pas, car WWF veut protéger la pêche artisanale, par rapport à l’expansion de l’activité de la pêche récréative, elle relève également, que ce PPT pointe fortement du doigt la pêche récréative, et ceci n’est pas normal.

WWF veut atteindre les pêcheurs qui sont en électrons libres, et souligne qu’il n’y a pas suffisamment de contrôle sur cette pratique, ces pêcheurs ne sont pas au fait de la règlementation en vigueur. Ils veulent contraindre tout le monde à rentrer dans une fédération.

La FNPSA et la FFPM, relèvent que ce constat ne reflète pas la réalité, la présentation qui est faite est fausse sur plusieurs points, pour les bars en particulier les pros pêchent en ce moment sur les frayères et cela n’est pas signalé, alors que c’est un désastre pour la ressource, il faut rappeler que
c’est interdit à la pêche de loisir. La FFPM se doit aussi de dénoncer ce qui est faux dans ces arguments.

La CNPMEM, souligne que le grenelle de l’environnement avait demandé un encadrement de la pêche de loisir, il souhaite que les données empiriques des pêcheurs de loisir viennent compléter les données fournies par les professionnels afin que les scientifiques formulent un avis rapide.

Il est convenu de certains ratés de la part d’Ifremer sur plusieurs espèces. Il désire que la pêche de plaisance soit encartée dans le même cadre que les pêcheurs d’eau douce, que les chasseurs.

Problématique de la réunion

WWF, veut mettre plus de contrôle et appliquer un suivi, pour encadrer les pêcheurs « du dimanche » qui souvent braconnent et font un complément de revenu.

Les permis payants pourraient subvenir à payer ces contrôles effectués par des personnes assermentées qui travailleraient pour les fédérations.

La CNPMEM, ne comprend pas pourquoi les fédérations ne sont pas d’accord pour l’encartement, car si la somme est modique, cela peut faire une manne financière qui pourrait aider à faire des actions importantes comme la sensibilisation, à l’exemple des cartes des professionnels.

La FFPM répond que la sensibilisation est faite gratuitement, nous avons une relation avec les brigades nautiques et affaires maritimes, nous n’avons pas peur des contrôles.

Le permis payant n’est pas une volonté des fédérations du moins de la nôtre. Par la réglementation des arrêtés en découlent des obligations et des contrôles
WWF et le CNPMEM, veulent que les pêcheurs occasionnels soient obligés de s’encarter et proposent que pour les pêcheurs du bord, et la pêche embarquée une obligation d’adhérer à une fédération, pour avoir les informations, le CNPMEM, proposent que les fédérations attirent les pêcheurs par des activités conviviales, et ils feraient leur choix.

La FFPM, soulève que le terme obligation n’est pas approprié, pour le thon certains pêcheurs ne sont pas fédérés pourtant cette pêche est réglementée et contrôlée, une obligation n’apporte rien de bon, elle souligne que WWF et le CNPMEM sont intéressés par les données qui pourraient leur revenir et l’argent que ces cartes pourraient leur amener.

Pourquoi encore durcir le système, ce n’est pas dans l’optique des fédérations, d’obliger les personnes à s’affilier, comment pourront-ils s’intégrer dans ce cas, alors qu’ils peuvent effectuer leur choix sans obligation ni frais.

La mer est à tout le monde, alors que la rivière ne l’est pas, à cause des berges privées.

Il est précisé qu’avec un permis de pêche d’eau douce, les informations ne sont pas associées, il faut que le pêcheur se renseigne par lui-même.

Par contre, la mer a un suivi effectué par les aires marines protégées, par Natura 2000, par les sites marins, un travail considérable pour la surveillance et la protection, ce qui entraîne moins de besoin en personne pour la surveillance.

La CNPMEM, rétorque que puisque la mer est à tout le monde elle doit avoir plus de contraintes.

La FFPM, souligne que les pêcheurs professionnels ne suivent pas non plus les réglementations, pêche trop près des côtes, des filets tirés en travers du port.

Il ne faut pas stigmatiser une pêche ou une autre, et il n’est pas nécessaire de taper toujours sur les mêmes, car c’est très dérangeant.

La pêche pro ramène peut-être son tribu sur la table des Français, mais ce n’est pas une raison pour dénigrer la pêche de loisir qui elle aussi apporte une manne financière plus importante encore.
D’accord pour une information au plus grand nombre, mais sans obligation ni contrainte.

La CNPMEM, revient sur les moyens qui pourraient être mis en place pour affiner les données sur certaines espèces où la pêche récréative à un prélèvement certain.

La FFPM, répète qu’un carnet de pêche est en projet, l’Europe a débloqué une enveloppe de 300 000 euros, pour développer ce projet.

Il faut penser que la mise en place d’un permis a un coût important qui est à envisager, est-ce que l’Etat l’assumera ?

La réunion se termine sur la conclusion que nous avons beaucoup de points de vue différents.

Propos résumés par Simone FALCE, membre de la FFPM.

7 ASTUCES INNOVANTES POUR RÉUSSIR VOTRE PÊCHE CET ÉTÉ !

Vous avez prévu de pêcher en mer cet été ?
Comme 4 millions de Français, profitez de l'été pour sortir vos cannes et passer du bon temps en famille ou entres amis ! Découvrez notre dossier de l'été sur les meilleurs astuces de pêche !

Lire l'article

commentaires

9 commentaires

Riton
Le 09/11/2019 à 18:38
Je suis contre le permis en mer, que tout le monde harmonise la pêche dans le monde, plus de chalutiers sur les frayères et je pense que la pêche sans portera pas plus mal. Nous les pêcheurs du dimanche nous allons prendre un permis pour engraisser des fédérations qui alevinerons des poissons que nous ne pourrons pas prendre tout ça pour que des chalutiers les prennent non maillés sur les frayères.
 
Pascal Gervois
Le 14/07/2019 à 13:02
nous petit. pécheurs au quint carnage .par rapport a no pécheurs.un désastres .
 
Duduche67
Le 13/07/2019 à 23:22
J'hallucine un permis de pêche pour la mer.ils ont vu la vierge ces pecnos! Faudrait déjà qu il en reste des poissons.je vois souvent des filets posé a une centaine de mètres des digues sans compter les chaluts au large qui font un carnage.marre d être une pompe a fric
 
patrickromme
Le 13/07/2019 à 20:36
et maintenant ils vont taxer les petits pêcheurs en mer avec deux cannes à pêche il ferait mieux de surveiller un peu plus ceux qui chalute sur nos côtes de Loire-Atlantique exemple Saint-Brevin-les-Pins et qui laisse derrière eux des milliers de petites sols et turbos crever que l'ont retrouve sur nos plage ils il ferait mieux de de renforcer les contrôles aux retour des pêche à pied
 
letarmo
Le 13/07/2019 à 17:20
Quel dégout que ces campagnes de lobbying menées par cette peste verte qui nous empuantit. Toujours le même scénario grossier au motif, la main sur le cœur, de vouloir protéger le bien commun... Mais qu'ils nous foutent la paix bon sang ! Il n' existe plus de pêcheurs amateurs qui s'enrichissent par un prélèvement excessif. Les méthodes de pêche sont déja encadrées. Nos côtes sont ratissées, mises à sac depuis 40 ans par la pêche professionnelle côtière (surement pas par les pêcheurs amateurs à pied ou en bateau et leurs prises dérisoires). Quant au WWF, ils ont les dents plus longues que le plus gros baliste de passage sur nos côtes. Ces gens grossissent ou inventent un problème, sur la base de chiffres obsolètes quand ils ne sont pas truqués, et se proposent (bien sûr) pour le résoudre. Ainsi s'enclenche la spirale infernale qui leur permet de se rendre incontournables, leur donne les moyens de s'enrichir et de monter des coups médiatiques dont ils sont friands. J'ai 3 enfants, 8 petits enfants et je me demande quelle terre nous allons leur laisser si on continue de plier devant les diktats de ces nouveaux fanatiques. Tout sera interdit sauf ce qu'ils voudront bien autoriser, au nom des grands principes bien sûr. Même nos campagnes sont infestées par cette nouvelle vermine. 1969, ma première année de pêche en mer, 2019...50
 
Yann
Le 13/07/2019 à 15:52
« Il faut prendre l'argent là où il se trouve: chez les pauvres. D'accord, ils n'en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux. » Cet aphorisme est de longue date érigé en principe de gestion dans nos belles démocraties. Pour autant, plutôt que de se lamenter les pêcheurs amateurs ont à leur disposition un éventail de possibilités pour faire efficacement entendre leur voix. Entre autres en s'adressant à leur député préféré. Le Comptoir des pêcheurs et/ou la FFPM ne pourraient-ils s'adresser à leurs adhérents en préparant une lettre-type à laquelle serait annexée une note de synthèse sobrement documentée, à adresser par simple mail (liste http://www2.assemblee-nationale.fr/qui) aux élus de leur circonscription. En ces temps d'exploits desdits élus relayés par la presse et avec des gilets jaunes bientôt de retour de vacance, cette action citoyenne pourrait calmer les ardeurs taxeuses qui démangent certains, plus efficacement que les cris d’orfraies. Auquel cas, si besoin je peux apporter une modeste contribution pour la rédaction des bons vœux à adresser à nos élus respectifs.
 
Darius007
Le 13/07/2019 à 12:44
Il parait que dans le Porc tout est bon, mais dans le Port aussi tout est bon pour taxer encore et encore les petits plutôt que les immenses gros cargos de pêche qui pillent par millions de tonnes nos océans. les pêcheurs amateurs en mer ou bord de mer ne sont pas plus de 1 million grand maximum et à raison sur la période d'été ou ils vont en vacances il pêche au maximum entre 5 et 10 kg de poisson pour les plus chanceux et cela sur un mois alors que les professionnels qui pêche sur nos côtes qui d'ailleurs n'ont pas tous le pavillon Français, ce sont de milliers de tonnes pas jour et par bateau et ce toutes l'année 365 jours par an. et ces connards de dirigeants actuels veulent faire payer toujours les plus pauvres sous des excuses minables, ces mêmes dirigeants qui autorisent le déversement de déchets dangereux dans les océans et quand je dit dangereux ce n'est pas un euphémisme car radioactif et aussi poisons de toutes sortes, qui tue et contamine la faune et la flore sous marine ainsi que les humains qui en consomme et s'y baigne, mais là, c'est normal cela rapporte du fric au mêmes nantis avec quelques enveloppes pour nos dirigeants et avantages en natures
 
Martin pecheur
Le 13/07/2019 à 07:31
Surfer sur une catastrophe de la SNSM maintenant alors que cela n'était pas à l'ordre du jour au départ est déplorable .Les dons se font avec un avantage fiscal et chacun est- libre d'y contribuer les sauvetages ou secours pour les randonneurs ne sont pas payés par les randonneurs mais par l'état , les alpinistes sont secourus par des moyens d'état et pourquoi l'état ne participe pas plus au sauvetage en mer. La mer génère un pactole et de tva dans ses diverses activités Les professionnels stigmatisent la plaisance , mais ne balayent pas devant leur porte et ceci avec le soutien de l'Europe ( voir cash investigation sur la pêche des thonidés), Bientôt un permis pour la cueillette des champignons , le ramassage des châtaignes etc etc .Il faudrait que l'on paie nos surveillants hic . J ai eu une discussion avec le sénateur MEDEVIELLE et il m a confirmé que toutes les personnes embarquées devront avoir un permis, vous avez un copain qui vient vous voir et pas de sortie en mer sans permis. C 'est du grand n'importe quoi .Quand aux pêcheurs à pied, plus de cueillette sans permis, les vacanciers qui ramassent quelques bigorneaux...permis. Et alors les autorités ne sauront pas plus les prises et empocheront une TAXE supplémentaire. Déclarer nos prises et respecter les tailles , NO PROBLEME mais pas de permis payant. Question subsidiaire "Combien de surveillants envisagent 'ils pour les deux millions et demi de dissidents". Une fois de plus les lobbyistes comme le WWF qui se basent sur de fausses études veulent imposer leurs lois. Les plaisanciers sont des gens responsables avec qui on peut discuter ,mais commencer par leur dire "payez d'abord" prouve que les politiques n'ont toujours pas compris le problème .Qu'ils vérifient ce qui l'y a sur les étales garnis par les professionnels et ils pourront constater que la ressource est effectivement en danger par le non respect des normes de taille.
 
fernandes.gerard40
Le 12/07/2019 à 20:17
C'est une véritable manie française de taxer lorsqye les maître penseurs sont à cors d'idée. Alors Aors la rhétorique travailler pus pour gagner plus c'est payer plus pour avoir droit aux loisirs. C'est pitoyable de prendre toujours l'usager en otage, la plaisancier va participer au financement de la snsm c'est qui est tout honnorable, arrêtons de taxer abusivement les loisirs qui nous restent. La surveillance de la mer est largement assurée surtout avec l'Europe, merci aux associations de revoir leur analyse pour le peu fantaisiste Cordialement.
 
Laissez un commentaire (9)
Inscrivez-vous o{oru connectez-vous pour poster un commentaire.

On a essayé pour vous

Quel bateau de pêche est fait pour vous ?

Vous rêvez de partir pêcher au large le temps d’une journée, de faire découvrir la pêche à vos enfants ou de disposer d’un bateau pensé pour les pêcheurs sportifs ? Depuis plus...

Votre bateau est-il bien assuré ?

GRAS SAVOYE YACHTING, leader sur le marché européen, est le courtier de référence de l'assurance plaisance depuis plus de 30 ans. Bateaux à voile ou à moteur, Gras Savoye Yachting propose...

The Fisherman : découvrez le meilleur de la pêche dans un jeu vidéo !

La simulation de pêche qui a rassemblé plus de 400 000 fans de pêche à travers le monde est disponible dans sa version intégrale, sans microtransactions, sur PS4, Xbox One et...

World Carp Classic 2019 : Découvrez le parcours de l’équipe Dometic !

La « World Carp Classic » a eu lieu cette année en France à Madine du 23 au 28 septembre 2019. Elle réunissait des pêcheurs expérimentés venus du monde entier pour...

Découvrez les nouveautés Mercury Marine France 2019/2020

A l'occasion du Grand Pavois 2019 Mercury jouait à domicile puisque son siège français est situé à La Rochelle à quelques centaines de mètres du salon. Présent en force sur...

Découvrez le Grand Pavois Fishing avec SUZUKI MARINE en vidéo !

UN CONCEPT UNIQUE ! Ouvert aux marques de bateaux, de matériels de pêche, d'électronique, le Grand Pavois Fishing est une épreuve promotionnelle qui souhaite valoriser une pêche de loisirs dite sportive et...

Le secret pour pêcher des seiches et des calamars !

Vous avez décidé de capturer des calamars ou des seiches et le choix du leurre, calamarette ou turlutte vous turlupine ? C’est normal ! Les stars de l’automne n’attendent que vous,...