La carpe

Difficulté

Période

Périodes chaudes

Taille minimale

No Kill

Avez-vous pêché
cette espèce ce mois-ci ?

Si oui, cliquez ici

La carpe est un poisson discret et futé qui affectionne les étangs, les lacs et les rivières ensoleillés. En France, il fait partie des poissons d’eau douce les plus convoités des pêcheurs. Pour traquer ce poisson blanc, il est important de bien le connaitre. Ces quelques points importants concernant son anatomie, son comportement ainsi que le choix des appâts vous seront utiles pour pêcher la carpe.

Description de la carpe

Du nom scientifique Cyprinus carpio, la carpe est un poisson d’eau douce de la famille des Cyprinidae. Le corps de ce poisson a une forme allongée et a un aspect visqueux. Sa peau est totalement recouverte d’écailles que l’on appelle « cycloïdes ». Ce type d’écailles, qui est caractéristique des poissons blancs, a pour particularité d’être fin et souple. La bouche de la carpe est légèrement arrondie et entourée de quatre barbillons, dont deux longs et deux courts. La carpe se sert de ces barbillons pour trouver sa nourriture lorsqu’elle se retrouve en profondeur. Elle possède une nageoire dorsale et une nageoire caudale servant de gouvernail et leur permettant de se déplacer. Sa nageoire dorsale est relativement longue et est constituée de rayon épineux. La couleur de son ventre est la plupart du temps verte ou jaune. Son dos est brun tandis que les flans sont dorés.

Comportement de la carpe

La carpe est un poisson particulièrement méfiant qui évolue dans les eaux calmes à courant lent. Les étangs, les rivières ainsi que les lacs représentent son environnement. C’est un animal de nature grégaire. En d’autres termes, elle vit en groupe comportant des individus de taille plus ou moins égale à l’exception des plus gros sujets qui préfèrent vivre en solitaires. Ayant une préférence pour les eaux à fond sablonneux et vaseux, la carpe apprécie particulièrement rester en profondeur. Elle affectionne également les espaces comportant des obstacles naturels tels que les rochers, les herbes aquatiques hautes pour se dissimuler de ses prédateurs. Pendant les saisons chaudes, en particulier en été, la carpe est très active. En hiver, la baisse de la température fait qu’elle est peu active, voire complètement inactive, et reste enfouie dans la vase.

À la une en ce moment:

J'ai cassé ma canne en glissant sur un rocher : mon matériel de pêche est-il assuré ?

La réponse ici

Alimentation de la carpe

Poisson omnivore, la carpe n’est pas très sélective en ce qui concerne son alimentation. Elle se nourrit d’algues, de jeunes pousses, de graines de plantes aquatiques ou encore de débris végétaux. Son régime alimentaire est également constitué d’invertébrés : vers de terre, larves d’insectes, petits mollusques. De temps en temps, elle mange aussi des alevins. Pour trouver sa nourriture, elle parcourt les fonds et fouille la vase. Il faut savoir que la température modifie l’appétit de la carpe. En effet, lorsque la température descend au dessous de 8°, elle s’alimente très peu, voire pas du tout. De même quand la température monte au dessus de 20°, la carpe mange moins.

Appâts et technique pour pêcher la carpe

Le carpiste a l’embarras du choix quant aux appâts qui leur serviront à pêcher la carpe. L’appât classique, et sans doute le plus utilisé, est le maïs. Polyvalent et efficace sur les poissons blancs, le maïs donne d’excellents résultats. La bouillette est également un appât de choix qui a depuis longtemps fait ses preuves. De forme ronde et dans différents diamètres, c’est un appât efficace constitué d’un mélange de farines (farine de blé, farine de poisson…). Les graines telles que le lupin et la noix tigrée peuvent aussi être utilisées pour la pêche de la carpe. Pour les appâts naturels, le carpiste utilise essentiellement les vers, les asticots, mais aussi les larves. En ce qui concerne la technique efficace pour pêcher la carpe, il y a la technique du cheveu. En quelques mots, l’appât n’est pas accroché directement sur l’hameçon, mais sur une boucle.

Laissez un commentaire (0)
Inscrivez-vous ou pour poster un commentaire.

On a essayé pour vous

Découvrez les nouveautés Mercury Marine France 2019/2020

A l'occasion du Grand Pavois 2019 Mercury jouait à domicile puisque son siège français est situé à La Rochelle à quelques centaines de mètres du salon. Présent en force sur...

Découvrez le Grand Pavois Fishing avec SUZUKI MARINE en vidéo !

UN CONCEPT UNIQUE ! Ouvert aux marques de bateaux, de matériels de pêche, d'électronique, le Grand Pavois Fishing est une épreuve promotionnelle qui souhaite valoriser une pêche de loisirs dite sportive et...

Le secret pour pêcher des seiches et des calamars !

Vous avez décidé de capturer des calamars ou des seiches et le choix du leurre, calamarette ou turlutte vous turlupine ? C’est normal ! Les stars de l’automne n’attendent que vous,...

Étude innovante : la pêche récréative avec les scientifiques de STARESO

A travers son volet halieutique, STARESO collabore étroitement depuis 20 ans avec les pêcheurs, scientifiques et gestionnaires, au suivi des ressources de la pêche en Corse, incluant des études de la...

Nouveaux combinés FURUNO : pensés pour les pêcheurs !

A l’occasion du Grand Pavois Fishing, le leader mondial de l’électronique de navigation propose des packs « sportfishing » comprenant les nouveaux combinés GPS GP1871F et GP1971F : des solutions abordables...

Comment assurer son matériel de pêche ?

Cet été, le Cabinet ADAM Assureur Maritime et ComptoirDesPêcheurs.com vous proposent une assurance sur mesure pour protéger votre matériel de pêche contre les accidents ou les vols !...

Nouveau Mercury Racing 450 V8 : le moteurs hors-bord le plus puissant du marché !

Présenté pour la première fois en France au Grand Pavois de la Rochelle en 2019, le plus puissant moteur hors-bord de Mercury risque de faire du bruit !...