Le mérou

Le mérou
Période de pêche :toute l'année
Taille minimale :espèce protégée
Difficulté :

Pour tout savoir sur la pêche au mérou, où le pêcher, quand le pêcher, ses techniques de pêche

Présentation du mérou

Avec son corps massif, sa tête imposante, sa bouche épaisse et sa queue arrondie, le mérou a un aspect facilement reconnaissable. En réalité, le terme « mérou » regroupe plusieurs dizaines d'espèces distinctes, dont la plus commune est le mérou brun. De couleur marron-gris, il peut mesurer jusqu'à 2,6 mètres et peser près de 400 kilos. Animal vorace, il se nourrit surtout de mollusques, de poulpes et de petits poissons.

Où pêcher le mérou

Vivant en solitaire ou en banc, suivant les espèces, le mérou fréquente habituellement les mers chaudes du globe. Victime de surpêche, il avait quasiment disparu de la Mer Méditerranée il y a une vingtaine d'années. Des mesures de protection efficaces ont néanmoins contribué à sa réapparition dans cette zone. On le trouve surtout sur des fonds rocheux ou coralliens, où il aime s'abriter dans les anfractuosités. Poisson sédentaire, il s'établit aussi souvent dans les épaves sous-marines.

Tout pour une pêche réussie

Marre de rentrer bredouille ?
Avec Le Club, accédez directement aux coordonnées GPS des meilleurs spots près de chez vous !

En savoir plus

Quand pêcher le mérou


Le mérous se regroupent pour frayer entre les mois de juillet et septembre. Cependant, il n'y a pas précisément de moment idéal pour pêcher le mérou. La question principale réside dans la la légalité de sa pêche. En Méditerranée, l'interdiction de la pêche au mérou a fait l'objet de deux moratoires pour que les stocks se reconstituent, notamment sur les côtes du Languedoc. Si vous en attrapez un, pensez à le relâcher systématiquement.

Les techniques de pêche du mérou

Le mérou est un poisson peu craintif, qui se laisse facilement approcher. Il est donc relativement facile à pêcher en chasse sous-marine, bien que celle-ci soit désormais interdite en France.
On peut également le pêcher avec des appâts naturels tels que des céphalopodes (calamar, poulpe, seiche), ou des poissons (vifs ou morts) comme l'alose, le hareng, le maquereau, le mulet ou l'orphie.
On utilisera des techniques au poser, au broumé, en dérive au vif ou au mort-manié.
Pour la pêche au leurre, en dandine ou à la dérive, vous pouvez choisir des leurres souples (virgule, shad) comme des leurres métalliques (jig, tai jig, inchiku jig).

Avez-vous pêché cette espèce ce mois-ci ?
Si oui, cliquez-ici pour nous aider à améliorer notre classement des espèces les plus pêchées.

Comment réussir votre pêche ?

- Découvrez des milliers de spots de pêche
- Profitez de tous nos indices et prévisions
- Rejoignez la première communauté de pêcheurs en France

Entrer dans le Club
Laissez un commentaire (0)
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour poster un commentaire.
Partagez vos photos et vos vidéos
Partagez votre passion, vos techniques et vous plus belles prises !
► Ajouter une photo
Articles liés
On a essayé pour vous le 755 Pilothouse de Quicksilver

Ce Pilothouse convient aux passionnés de pêche qui apprécient les croisières confortables. Le Quicksilver 755 Pilothouse a été conçu avec de nombreuses fonctionnalités pensées dans le souci du détail.

Réussissez toutes vos pêches
avec le 1er Club de France
Je m'abonne

Figurez-vous
qu’il y a
plus de
2
millions
de pêcheurs
sur
ce site !

Alors,
vous aussi,
POSTEZ
votre prise
sur notre réseau social
SurLeFil
Découvrir

ComptoirDesPecheurs.com,
Le 1er site de pêche
avec plus de
2 millions de pêcheurs