Accueil > Conseils et techniques > L'éperlan > Comment pêcher l'éperlan à la mitraillette ?

Comment pêcher l'éperlan à la mitraillette ?

Comment pêcher l'éperlan à la mitraillette ?

Voici les techniques, montages et matériel qui vous aideront à pêcher l'éperlan à la mitraillette.

Marre de rentrer bredouille ?
Avec Le Club, accédez directement aux coordonnées GPS des meilleurs spots près de chez vous !

► En savoir plus

Introduction

Même si la pêche à la mitraillette s’emploie surtout en bateau, pour la capture de l’éperlan il est préférable de la pratiquer du bord, depuis une digue, un quai, où une masse rocheuse ayant un aplomb suffisant (l’endroit le plus propice étant l’embouchure des fleuves juste avant la période de reproduction de l’éperlan). Cette technique qui connaît un franc succès consiste à simuler la fuite de menu fretin (petits poissons sans intérêt pour la pêche) en dandinant sa ligne devant un banc de petits carnassiers.

Son principe est simple : il s’agit d’assembler un train de 3 à 6 leurres souples, munis d’hameçons et de le lester généralement à l’aide d’une cuillère ondulante lourde. Le poids de la cuillère est important car il faut qu’elle se positionne bien à la verticale pour tirer la ligne vers le fond. Envoyez ensuite votre ligne en direction d’un banc puis ramenez-la en effectuant des mouvements de dandine. Cette technique va déclencher l’agressivité de l’éperlan qui engamera le leurre de manière assez brutale.

Attention, n’hésitez pas à faire un montage à plusieurs potences : l’éperlan se déplace en banc, il est donc fort probable que vous en attrapiez plusieurs en même temps. Pour cela, lorsqu’un poisson est ferré, laissez-lui le temps de se débattre un peu ; il se pourrait bien que deux ou trois de ses confrères se décident à le suivre.

Conseil : Pour repérer un banc d’éperlans, vous pouvez observer les attroupements d’oiseaux qui s’agitent au-dessus de l’eau.

Comment composer votre ligne pour pêcher l’éperlan à la mitraillette ?

Les mitraillettes sont souvent commercialisées sous le nom « train de leurres ». Elles sont composées d’un corps de ligne sur lequel sont montées des empiles (aussi appelées avançons) comportant des leurres.

Ces leurres peuvent être des plumes ou des leurres souples de toutes sortes, comme des anguillons, des octopus, des raglous, des imitations de crevettes, etc. En ce qui concerne l’éperlan, les leurres souples comme les sprats ou les imitations de crevettes sont à privilégier.

Vous n'avez pas envie d'attendre 2 heures le poisson ?
Avec Le Club, trouvez le meilleur moment pour votre sortie !

► En savoir plus

Montage

La première information essentielle pour le montage de votre mitraillette est qu’il existe un sens pour présenter le train des leurres : les avançons ne doivent en aucun cas coller à la ligne mais suffisamment s’en écarter. Il faut donc les orienter vers le haut et non vers le bas de la mitraillette. Pour cela, favorisez l’utilisation d’un nœud d’avançon plutôt qu’un nœud de boucle-potence.
On leste le tout avec une cuillère ondulante au bout de la ligne : par sa forme, la cuillère provoque une simulation de fuite à la moindre traction ce qui attire l’éperlan. Quant à son grammage, en fonction des conditions météorologiques (vent, courant, houle...) et de la profondeur, il peut varier entre 150 et 500g.

Où pêcher l’éperlan à la mitraillette ?

L'éperlan est un poisson qui aime se mettre à l'abri du courant. Les ouvrages portuaires, bassins, jetées et quais sont donc plus propices. Sur une digue, préférez le côté calme par rapport au côté exposé. Il se pêche pendant les 2 heures qui précèdent la marée basse et les 2 heures qui lui succèdent.

Matériel

Pour cette technique, pas de matériel complexe ou onéreux. Comme précédemment expliqué, il vous suffit de posséder un corps de ligne et des leurres souples ainsi qu’une cuillère ondulante. Par ailleurs, vous aurez besoin d’une canne d’une puissance de 60 à 100 g, légère et d’une longueur d’environ 3 ou 4 m.

Quelle est la technique d’animation pour pêcher l’éperlan à la mitraillette ?

La technique d’animation n’est autre que celle du lancer-ramener : il faut lancer et laisser couler votre ligne jusqu’à toucher le fond, la remonter de deux tours de manivelle et enfin la dandiner régulièrement par de grands mouvements de la canne de bas en haut. Petit à petit, vous pourrez varier la profondeur en moulinant, ramener votre ligne à vous et réitérer ensuite l’opération.

Laissez un commentaire (0)
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour poster un commentaire.
Partagez vos photos et vos vidéos
Partagez votre passion, vos techniques et vous plus belles prises !
► Ajouter une photo
Articles liés
On a essayé pour vous le 755 Pilothouse de Quicksilver

Ce Pilothouse convient aux passionnés de pêche qui apprécient les croisières confortables. Le Quicksilver 755 Pilothouse a été conçu avec de nombreuses fonctionnalités pensées dans le souci du détail.

Rechercher un guide de pêche !

Sur Le Fil, L'actu du Club

Rifoch a rejoint le Club du ComptoirDesPêcheurs
9 heures
Rifoch a rejoint le Club du ComptoirDesPêcheurs
10 heures