Accueil > Conseils et techniques > Le Bichi-Bachi

Le Bichi-Bachi

Le Bichi-Bachi

Tout droit venu du Japon, l’Eging est le nom attribué à la pêche avec turlutte des céphalopodes, plus communément appelés squids (à savoir les calamars, les seiches et les poulpes).
Parmi les techniques que regroupe ce terme, on retrouve le Bichi-Bachi.

Quelle est la technique d’animation pour pratiquer le Bichi-Bachi ?

Introduit dans l’Hexagone en 2004, son appellation a été insufflée par Yamashita (le fabricant dont tout le monde se dispute les efficaces turluttes). Inspiré de l’onomatopée caractéristique du son qu’émet le double fouet de la canne lors de l’animation, le Bichi-Bachi se pratique sans chi-chi mais avec tout de même quelques bonnes heures de pratique !
Cette technique redoutable, à la fois énergique et ludique, donne d’excellents résultats du bord car elle permet de trouver rapidement de beaux spécimens en prospectant différentes couches d’eau.
Généralement, on débute la prospection par le fond :
• Lancez et laissez couler votre turlutte plombée jusqu’à atteindre le fond ;
• Commencez votre mouvement pointe au ras de l’eau ;
• Donnez 2 à 3 coups de scions vifs et rapides (des jerks) de haut en bas et dans un plan vertical avec un maximum d’amplitude pour animer la turlutte ;
• Avec votre poignet augmentez le mouvement en partant légèrement cassé vers le bas pour finir cassé vers le haut ;
• Alternez ces coups de fouet avec des temps d’arrêt tout en gardant un contact avec votre leurre ;
• Redescendez à nouveau votre turlutte au fond et recommencez l’opération jusqu’à ce que le squid morde !
N’oubliez surtout pas de marquer des pauses en gardant votre bannière semi-tendue lors de la descente, ce qui permettra à votre leurre d’évoluer lentement. C’est généralement durant cette phase, lorsque le leurre s’immobilise ou chute dans l’eau, que l’attaque survient.
Si cette technique peut paraître quelque peu brutale, rassurez-vous, elle présente l’avantage d’être très attractive pour les céphalopodes qui semblent particulièrement sensibles aux mouvements.

Tout pour une pêche réussie

Vous souhaitez découvir la pêche à moindre coût ?
Avec Le Club, faites-vous accompagner par un passionné !

En savoir plus

Quel matériel privilégier pour le Bichi-Bachi ?

Habituellement, il est conseillé d’utiliser une canne dont la taille est comprise entre 1,90 m et 2,70 et dont la puissance oscille entre 10 et 50 g. En ce qui concerne le moulinet, un modèle de taille 2000 voire 2500 équipé d’un enroulement en spire croisé est tout à fait adéquat pour permettre d’y ajouter une tresse de 10/100 ou 13/100.

Comment réussir votre pêche ?

- Découvrez des milliers de spots de pêche
- Profitez de tous nos indices et prévisions
- Rejoignez la première communauté de pêcheurs en France

Entrer dans le Club
Laissez un commentaire (0)
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour poster un commentaire.
Partagez vos photos et vos vidéos
Partagez votre passion, vos techniques et vous plus belles prises !
► Ajouter une photo
Articles liés
On a essayé pour vous le 755 Pilothouse de Quicksilver

Ce Pilothouse convient aux passionnés de pêche qui apprécient les croisières confortables. Le Quicksilver 755 Pilothouse a été conçu avec de nombreuses fonctionnalités pensées dans le souci du détail.

Rechercher un guide de pêche !

Sur Le Fil, L'actu du Club

Pascot a rejoint le Club du ComptoirDesPêcheurs
1 heure
Ronfll a posté une prise
1 heure