Accueil > Le Mag' > Le calamar ( ou encornet) > La pêche du calamar à la traîne

La pêche du calamar à la traîne

De plus en plus prisée et utilisée notamment en Méditerranée, la traine lente pour pêcher le calamar est idéale pour repérer rapidement la tenue des bancs sur une zone définie.
À la fois populaire, facile et productive, cette technique présente l’avantage de donner, en hiver, d’excellents résultats aussi bien de jour que de nuit. En effet, ces céphalopodes étant dotés d’une excellente vision nocturne, c’est généralement à la nuit tombée qu’ils partent en nombre à la chasse de petits poissons

À quelle vitesse pêcher le calamar à la traine ?

La vitesse de traîne peut être comprise entre 3 et 7 nœuds. Néanmoins, une traîne lente de 1 à 3 nœuds augmentera considérablement vos chances de capturer un maximum de calamars.
À noter également qu’il n’est pas nécessaire de trainer très loin de votre embarcation, une distance comprise entre 10 et 50 m est de mise ! Tout dépendra alors du nombre de cannes que vous aurez choisi.

À quelle profondeur pêcher le calamar à la traine ?

Cette technique de pêche a pour ambition de cibler les spécimens qui montent dans les couches d’eaux supérieures pour se nourrir. Il reste toutefois intéressant de prospecter différentes couches pour trouver à quel niveau les calamars se déplacent.
Entre 1 m et 20 m, le calamar peut se pêcher à toutes les profondeurs mais sachez tout de même qu’en traine côtière, faire nager vos leurres dans à peine quelques mètres de profondeur (environ 5 ou 6) s’avère généralement très efficace !

Tout pour une pêche réussie

Vous souhaitez découvir la pêche à moindre coût ?
Avec Le Club, faites-vous accompagner par un passionné !

En savoir plus

Quel matériel utiliser pour pêcher le calamar à la traîne ?

- Une canne à lancer classique, solide, d’une puissance comprise entre 12 à 20 lb ;
- Un moulinet 3000/4000 garni d’un fil nylon 30/100 ou maximum 60/100 voire de tresse (mais vous perdez en élasticité et risquez des décrochés) ;
- Un bas de ligne fluorocarbone 25/100.
- Votre turlutte à bavettes (pour vous aider à les sélectionner, n’hésitez pas à consulter l’article dédié au choix de la turlutte).

Quelles turluttes privilégier pour pêcher le calamar à la traîne ?

Sans nul doute, les turluttes à bavette semblent les plus appropriées. S’apparentant à des poissons nageurs, elles sont équipées d’un panier composé de plusieurs piques qui permettent une bonne accroche des tentacules du calmar.

Quel montage pratiquer pour pêcher le calamar à la traîne ?

Utilisée seule en terminal de votre ligne, votre turlutte à bavettes doit être accompagnée d’un plomb de 30 ou 60g ou d’un plongeur de ligne afin qu’elle accède à de plus grandes profondeurs. Auquel cas, une autre technique consiste à la faire précéder de turluttes et calamarettes traditionnelles. Il est conseillé d’utiliser en terminaison de votre montage une agrafe pour permettre de modifier aisément la taille ou la couleur de votre leurre en fonction des conditions climatiques.

Ne ratez pas !

Notre Réseau Social "SurLeFil" :
Prises des membres
Matériel le + utilisé
Conseils et discussions
Où pêcher  : l'info de votre commune
Meilleurs spots
Indices et prévisions
Sorties collaboratives
Laissez un commentaire (0)
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour poster un commentaire.