Accueil > Le Mag' > Interdiction de la pêche du bar en 2018 : POUR ou CONTRE ?

Interdiction de la pêche du bar en 2018 : POUR ou CONTRE ?

Depuis quelques jours le monde de la pêche s’agite, car la Commission européenne vient de relancer une discussion autour de la préservation du bar dans les eaux européennes.

Le document en question n’est pas une position officielle de la Commission, mais sert de base aux discussions du groupe de travail sur la politique intérieure et extérieure de la pêche.

Interdiction de la pêche du bar : le constat

En résumé, “selon une étude scientifique”, malgré les efforts consentis par toute la filière professionnelle et récréative au-dessus du 48° parallèle (au nord d’Audierne dans le Finistère) le bar est menacé, car en surpêche : la biomasse serait insuffisante pour assurer une reproduction équivalente au prélèvement annuel.

Recommandation de la Commission : interdire la pêche du bar !

Au-dessus du 48° parallèle :
Les recommandations de la Commission sont donc de cesser et d’interdire tout type de pêche récréative au bar dans la zone au-dessus du 48°parallèle (zone rouge) les 6 premiers mois de l’année (donc du mois de janvier au mois de juin) et de pêcher UNIQUEMENT en No-Kill le reste de l’année (juillet à décembre).

Cette recommandation est due au fait que la pêche de loisir est sous-estimée en termes de prélèvement du bar comparé au nombre de pêcheurs amateurs et au quota trop élevé selon “l’étude scientifique”.

Toujours au-dessus du 48° parallèle, l’interdiction serait aussi totale pour les professionnels sauf pour les ligneurs. Par ailleurs, la pêche serait fermée pendant les deux mois qui correspondent à la période de frai (période de reproduction du bar).

En dessous du 48° parallèle :
En dessous du 48° parallèle (zone orange), la pêche de loisir serait limitée à trois bars par pêcheur et par jours au lieu de 5 bars par jours.

Tout pour une pêche réussie

Vous n'avez pas envie d'attendre 2 heures le poisson ?
Avec Le Club, trouvez le meilleur moment pour votre sortie !

En savoir plus

Interdiction de la pêche du bar : l’avis de ComptoirDesPêcheurs.com


Pourquoi ce sujet n’est-il pas traité au niveau national ?
La Commission européenne a décidé de prendre le dossier en main devant l’inaction des gouvernements nationaux qui n’ont jamais su gérer la ressource disponible et partager intelligemment les quotas de pêche.

Avec le Brexit, le retrait des autorisations de pêche pour les membres de l’Union européenne dans les eaux nationales du Royaume-Uni n’a fait qu’aggraver les choses.

Y a-t-il une réelle surpêche du bar et la solution proposée est-elle justifiée ?
Il est très difficile de répondre à la question de la surpêche du bar, étant donné le peu d’études sur ce sujet : le principal organisme d’étude du comportement des poissons est financé par la grande distribution et les syndicats de pêcheurs professionnels...

Les intérêts des pêcheurs particuliers sont donc gérés par organismes liés à la pêche industrielle qui ont tout intérêt à faire porter le chapeau sur la pêche récréative, afin d’éviter de réduire leurs quotas...

Comment peut-on imaginer qu’il ait fallu autant de temps pour interdire aux pêcheurs de travailler pendant les deux mois de reproduction des bars ? (Nos amis chasseurs n'ont pas mis longtemps avant de protéger le gibier pendant des périodes similaires…)

Comment concevoir que les pêcheurs professionnels aient encore le droit de pêcher des bars juvéniles en dessous de la maille imposée à la pêche de loisir (36 cm pour la pêche professionnelle contre 42 cm pour la pêche de loisir dans le nord) ?

Quel est le sens de couper la France en deux ? Un bar se moque royalement d’une délimitation géographique pour organiser ses déplacements en période de frai. Le marquage des poissons a récemment permis d’observer leur grande mobilité entre les zones situées au nord et au sud du 48° parallèle.

Enfin, si l’on regarde quelques chiffres, on estime à 2,7 millions le nombre de pêcheurs en mer de loisir, en France répartie comme suit :
• 1,2 million de pêcheurs à la ligne (en bateau)
• 1,5 million de pêcheurs à pied (pêche du bord et coquillages/crustacés)

La moyenne nationale étant de trois poissons par an pour les pêcheurs à la ligne, c’est une goutte d’eau par rapport à la pêche réalisée par les professionnels.

Nous sommes donc convaincus que problème ne vient pas de la pêche de loisir !

Quelle est la position de ComptoirDesPêcheurs.com ?
Face aux nombreuses questions restées sans réponse due principalement au laxisme des états européens et à la complaisance des organismes d’études de régulation et à l’impact économique sur petites entreprises, détaillants de pêche et guides qui vivent grâce à la pêche récréative, nous ne pouvons qu’être vent debout contre ce projet de régulation.

Que pouvez-vous faire ?

Chez ComptoirDesPêcheurs.com nous vous encourageons à pêcher en No-Kill (le potentiel de survie des bars pêchés avec cette pratique étant démontré), et à préserver de toutes vos forces le bar, ce poisson que nous aimons tous tant. Nous vous encourageons à faire des prélèvements raisonnables avec des mesures supérieures à la réglementation minimum ; mais nous ne pouvons pas cautionner la proposition de la Commission européenne !

Une pétition est en ligne pour dénoncer ce document et vous opposer aux sanctions qui pèsent sur la pêche de loisir ; deux clics et c’est bon : à vous de jouer !

Je protège le bar et la pêche de loisir :

Signer la pétition en Français : http://ow.ly/pP7X30gIK9R
Sign in English : http://ow.ly/TVmG30gImpd

Ne ratez pas !

Notre Réseau Social "SurLeFil" :
Prises des membres
Matériel le + utilisé
Conseils et discussions
Où pêcher  : l'info de votre commune
Meilleurs spots
Indices et prévisions
Sorties collaboratives

Commentaires

2 commentaires

Gobbie22
Le 17/12/2017 à 20:56
C'est abusé, pour ma part ça changera rien je continuerai à prendre un bar de temps en temps . Supérieur à 45 comme je fais depuis des années
 
Jerome
Le 30/11/2017 à 20:28
BRAVO. Mais que fait-on encore en France pour accepter cela ?
 
Laissez un commentaire (2)
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour poster un commentaire.